Les Journées de la Sécurité Routière au Travail

Venez participer à nos sensibilisations !

Le SPSTT se mobilise dans le cadre des Journées de la Sécurité Routière au Travail !

Trop souvent sous-estimé, le risque routier est un risque professionnel majeur. C’est la première cause de décès par accident au travail : près de la moitié des accidents mortels du travail de salariés du régime général sont des accidents de la route.

Sensibilisation à destination des salariés !

Pour vous accompagner dans la prévention de ce risque dans votre entreprise, nous organisons des sessions de sensibilisation au risque routier professionnel avec différents ateliers.

Lundi 09 mai 2022 à 14h00

sur notre site de Lavaur

Mardi 10 mai 2022 à 10h00

sur notre site de Lavaur

Connaître les risques

17 % des actifs ont déjà failli avoir un accident en raison d’un assoupissement au volant. 1 conducteur de poids lourd sur 3 s’estime susceptible d’avoir un accident à cause de la somnolence. Pourtant 42 % des conducteurs déclarent prendre le volant alors qu’ils se sentent fatigués et 28 % des chauffeurs de poids lourds affirment dormir moins de 6 heures la nuit de leur départ. N’attendez plus, appliquez les bons réflexes. Avant de prendre la route, testez votre aptitude grâce à l’application “Roulez éveillé”.

Comprendre le risque routier professionnel

11,5 % des tués sur la route le sont sur un trajet domicile-travail. La fatigue de la journée altère notre attention, le trajet trop familier nous rend moins vigilants… Un simple regard distrait ou, pire, passer un appel peuvent avoir des conséquences irréversibles.

Identifier les médicaments à risque

La prise de médicament n’est pas un geste anodin. Conduire après avoir pris certains médicaments comporte des risques. En France, la part des accidents attribuables aux médicaments se situe entre 3 et 4 %. Les boîtes des médicaments présentant un risque pour la conduite affichent un pictogramme spécifique. Ils sont classés en trois catégories, selon le niveau de risque du médicament sur la conduite. Apprenez à les reconnaître !

« Rouler vite fatigue. »

VRAI.

Ce ne sont pas les vitesses régulières et modérées qui provoquent l’endormissement « par ennui » comme on le dit souvent, mais la conduite rapide. Une vitesse plus élevée oblige en effet le conducteur à traiter un grand nombre d’informations en un minimum de temps et à adapter en permanence sa vision. Conséquence : un stress important qui entraîne une plus grande fatigue et naturellement une perte de vigilance.

img-m4_3

« Boire un café permet d’accélérer l’élimination de l’alcool. »

FAUX.

Le café est un stimulant qui donne un effet « coup de fouet » mais il ne réduit en aucun cas la quantité d’alcool dans le sang.

« Le port de la ceinture pour une femme enceinte est dangereux. »

FAUX.

Elle est non seulement obligatoire mais surtout absolument inoffensive pour les femmes enceintes. Elle protège à la fois la mère et son enfant en cas de collision. Une étude menée auprès de 900 000 femmes enceintes, publiée dans l’American Journal of Preventive Medicine tord définitivement le cou à cette idée que la ceinture est dangereuse pour les femmes enceintes.

Forum ToMS

Les Services de Santé au Travail Inter-entreprises (SSTI) d’Occitanie se sont rassemblés autour d’un événement commun afin de sensibiliser les employeurs et salariés aux risques des TMS (Troubles Musculo-Squelettiques).

Les TMS sont des pathologies qui touchent les articulations, les muscles, les tendons et les nerfs. Ils s’expriment par des douleurs, essentiellement au niveau du dos et des membres supérieurs (cou. épaule. poignet), plus rarement au niveau des membres inférieurs (genou).

Les TMS sont multifactoriels. l’activité professionnelle en est une des causes principales. Parmi les facteurs de risques professionnels nous pouvons noter les sollicitations physiques (les gestes répétitifs, les postures contraignantes, … ) mais également toutes les tensions produites par les ambiances physiques (le bruit, la température de l’air, …), l’organisation (les rythmes de travail, Ies coopérations, l’autonomie,…) et les facteurs psycho-sociaux (relations sociales, sens du travail, …).

La prévention de TMS passe donc par une démarche globale s’intéressant à l’ensemble des déterminants. Le SPSTT et le SRAS81 vous ont ainsi propose sur le forum d’ALBI.

328
VISITEURS

6
STANDS D’INFORMATION

10
EXPOSANTS

9
ATELIERS

1000
SURFACE DU FORUM (M2)

91
ENTREPRISES ADHÉRENTES SPSTT

110
ESCAPE GAMERS

35
COLLABORATEURS SPSTT MOBILISÉS

Photothèque de l’évènement

L’équipe ayant réalisé le meilleur temps à notre Escape Game sera annoncée prochainement. Chaque participant se verra offrir une entrée à l’espace Forme & Santé d’Atlantis à Albi.

Au programme

  • Des stands d’information
    Afin de répondre à vos questions et faciliter vos démarches de prévention et de prise en charge des TMS : • SPSTT : comprendre les TMS, accompagnement par l’équipe pluridisciplinaire dans la démarche de prévention • SRAS : comprendre les TMS, accompagnement par l’équipe pluridisciplinaire dans la démarche de prévention • CARSAT/CPAM : aides financières, prévention des lombalgies • PDP : Les acteurs de la Prévention de la Désinsertion Professionnelle et du maintien dans l’emploi. CAP EMPLOI / MDPH / CPAM • ANPAA : TMS et addictions (consommation de substances psychoactives pour soulager la douleur) • CCI : aides financières, prévention des risques.
  • Des ateliers
    Afin de comprendre comment se développent les TMS et comment agir pour s’en préserver :
    • ESCAPE GAME « comment arriver à la retraite en bonne santé ? » (SPSTT/SRAS). Par groupe de maximum 6 joueurs, vous serez en immersion dans une pièce afin de résoudre le plus rapidement possible des énigmes en lien avec les TMS. Vous aurez alors 20 min pour sortir de la pièce.
    • Port manuel de charges (SPSTT) : De manière ludique et participative venez apprendre les bonnes pratiques pour le port manuel de charges.
    • Travail sur écran (SPSTT) : De manière ludique et participative venez apprendre comment bien aménager votre poste de travail sur écran. La méthode TMSA (MSA) : Par l’intermédiaire d’un jeu de cartes la méthode permet à l’employeur de trouver des solutions pour limiter l’apparition des TMS dans sa structure.
  • Des exposants
    Des stands d’information
  • Un espace « Santé & bien-être »
    Des stands d’information

Nos partenaires

Semaine du Risque Routier

Venez à nos rencontre de la prévention !

Le SPSTT se mobilise dans le cadre de la semaine du risque routier !

Trop souvent sous-estimé, le risque routier est un risque professionnel majeur. C’est la première cause de décès par accident au travail : près de la moitié des accidents mortels du travail de salariés du régime général sont des accidents de la route. Pour vous accompagner dans la prévention de ce risque dans votre entreprise, nous vous invitons les employeurs et référents HSE à assister à une de nos “Rencontres de la prévention – Risque Routier”.

Sensibilisez vos salariés !

L’objectif

La connaissance des dangers et la perception du risque de vos salariés sont également déterminantes dans la maîtrise de ce risque. Ainsi, nous organisons des sessions de “Sensibilisation – Risque Routier” avec différents ateliers tels que : simulateur de conduite, parcours avec lunettes de simulation d’alcoolémie, etc.

Consulter l'article de presseConsulter

Retour en vidéo sur la semaine du risque routier qui a eu lieu du 13 au 17 mai 2019.

FIRRST – Forum Interdépartemental du Risque Routier …

Forum Interdépartemental
du Risque Routier
et de la Santé au Travail

Semaine de la prévention du risque routier professionnel des services de santé au travail. Par des équipes pluridiscipliniares de service de santé au travail, et avec le soutien de l’AR2ST.

1er

Forum Interdépartemental

8

Départements

17

Services

Un projet commun

Avec le soutien de l’AR2ST et des principaux partenaires institutionnels locaux.

L’objectif

Sensibiliser les employeurs et les salariés sur un risque commun à tous les corps de métiers :

LE RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

Ça s’est passé chez nous !

Dans le Tarn, le forum, organisé par le SPSTT en partenariat avec le SRAS, s’est déroulé à l’École des Mines d’Albi, le vendredi 24 mars 2017.

5

CONFÉRENCES

10

STANDS

3

ATELIERS

DES

ANIMATIONS

2

MANŒUVRES DE DÉSINCARCÉRATION DE VÉHICULES IMPLIQUANT

22

POMPIERS DU SDIS 81

15

PARTENAIRES MOBILISÉS TOUTE LA JOURNÉE SUR LES STANDS

3

CONFÉRENCIERS INTERVENANT SUR DIVERS THÈMES

20

SALARIÉS DU SPSTT ET DU SRAS MOBILISÉS POUR ANIMER LE STAND ET L’ACCUEIL
AU TOTAL

300

VISITEURS SUR LA JOURNÉE

175

SALARIÉS

48

ENTREPRISES ADHÉRENTES AU SPSTT

158

PARTICIPATIONS AUX DIFFÉRENTS ATELIERS

Risques Chimiques dans les Salons de Coiffure

Le risque chimique

Les différents produits utilisés en salon de coiffure contiennent des substances chimiques pouvant être dangereuses et porter atteinte à la santé.

INHALATION

Gène respiratoire, rhinite, toux, asthme

CONTACT

Irritations, rougeurs, conjonctivite, dermatoses dïrritation, allergies, eczéma

INGESTION

Intoxication

Les moyens de prévention

Pour les mains

Port des gants

Pour les voies respiratoires

  • Pas de bijoux
  • Se laver les mains avec de 1’eau ou un savon surgras
  • Bien se sécher les mains en les tamponnant avec une serviette propre et sèche, ou du papier
  • Appliquer régulièrement une crème protectrice durant la journée et une crème de soin le soir
  • Eviter les changements de température
  • Eviter d’utiliser des instruments contenant du nickel
  • Bien nettoyer le matériel après utilisation

  • Privilégier le port des gants en nitrile
  • S’assurer que ceux-ci possèdent à minima logo sur la boite d’emballage
  • Ils doivent être à usage unique et changés régulièrement. Ils protègent des risques d’allergies et des risques toxiques liés à l’utilisation de produits (shampooings, permanentes, colorations, décolorations, .)

  • Aération correcte des locaux, en particulier dans la zone d’application des shampooings, teintures, décolorations…
  • Prévoir un système d’aspiration dans la zone de préparation
  • Préférer les produits sous forme de gels, de crèmes et de granulés (moins volatils)
  • Ne pas placer son visage à proximité du jet lors de la pulvérisation de laques/ sprays
  • Nettoyer les surfaces de travail à l’humide

Consulter le livretTélécharger

Projet ou état de grossesse

Apprentis

Penser à informer votre médecin du travail

Surveillance médicale précoce et régulière

Le métier « Coiffeur»

Avec les nouvelles techniques et les nouveaux produits, votre métier coiffeur est en constante évolution. Bien connaitre son métier, le matériel, les produits, les gestes adaptés, c’est se donner tous les atouts pour préserver votre santé

Les principaux risques du métier
  • Troubles circulatoires
  • Dorsalgies Dermatoses
  • Douleurs du membre supérieur
  • Allergies cutanées
  • Troubles respiratoires

Aujourd’hui en France !

10 %

Des allergies professionnelles sont déclarées par les professionnels de la coiffure

10 %

Du personnel envisage une réorientation professionnelle

30 %

des cas d’asthme professionnel, pour le personnel féminin, proviennent du secteur de la coiffure

28 000 €

coût moyen d’un asthme professionnel (tous secteurs confondus) imputé aux entreprises

Ils en parlent

Interview

Thibaud ALAZARD, Ingénieur au Service paritaire de santé au travail du Tarn

Le Service paritaire de santé au travail du Tarn (SPSTT) mène une action spécifique sur le risque chimique chez les coiffeurs, qui fait partie de notre projet de service. Elle a été initiée en 2015 par un groupe de travail pluridisciplinaire au sein du SPSTT. Un partenariat a été passé avec l’Union nationale des entreprises de coiffure du Tarn afin de valoriser notre démarche auprès des acteurs de la coiffure. La visite des 189 salons de coiffure adhérents ainsi que la distribution d’un questionnaire sur leurs habitudes de travail nous ont permis de réajuster nos messages de prévention sur ce risque. Les chefs d’entreprise nous ont également beaucoup sollicités pour les accompagner dans la rédaction du document unique d’évaluation des risques professionnels. Afin de diffuser largement notre message de prévention auprès des professionnels de demain, nous intervenons depuis 2017 dans les quatre écoles de coiffure du département. Les enseignants sont également sensibilisés. A ce jour, 179 apprentis ont déjà été formés.